• Composante

    GEOGRAPHIE

Discipline rare

Non

Description et objectifs

Les déplacements de biens et de personnes sont responsables de 39 % des émissions de gaz à effet de serre dans le Monde en 2018. La mobilité est un élément-clé du développement social, culturel et économique des territoires. Les investissements dans les infrastructures de transport vont croître d’environ 5 % par an jusque 2025. Les villes, tant dans leurs formes que dans leurs fonctionnements, sont étroitement dépendantes des choix réalisés en matière dans les trois champs de la mobilité, des transports et des infrastructures. Ce cours permet notamment aux étudiants :

-de connaître les déterminants et les enjeux de la mobilités des citadins. Un focus particulier est réalisé sur les enquêtes, leurs enseignements et leurs maniements par les urbanistes ;

-de comprendre l’influence réciproque des choix en matière d’investissement dans les infrastructures et d’urbanisme, notamment pour favoriser les transports collectifs et les modes actifs ;

-de s’interroger sur les leviers de l’action collective (partage de l’espace public, tarification, pédagogie, etc.) ;

-de s’intéresser aux modalités d’inscription urbaine des infrastructures de transport (ports, aéroports, routes et autoroutes, etc.).

Lire plus

Syllabus

  • Desjardins Xavier, Urbanisme et mobilité: de nouvelles pistes pour l’action, Paris, France, Éditions de la Sorbonne, 2017.

  • Kaufmann Vincent, Les paradoxes de la mobilité, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2017.
Lire plus