• Composante

    GEOGRAPHIE

Discipline rare

Non

Description et objectifs

La forme urbaine peut être lue comme un texte qui a son propre langage et sa propre structure. Ce texte a été écrit dans le temps par des générations passées qui ont toutes laissées leurs traces, parfois en les superposant au tissu existant. Ces écritures correspondent à des variables et à des constantes « morphologiques ». Chaque génération a créé une cité ayant ses propres caractéristiques, une écriture ayant son propre « style ». Quels sont les éléments qui composent une ville ? La forme urbaine des villes peut être analysée à différentes échelles d’observation, selon les extensions des parties de ville objet d’étude et des éléments constitutifs de la forme urbaine à analyser.

Les éléments constitutifs de la forme urbaine, qu’il s’agisse de grands volumes (bâtiments et aménagements de service) ou d’espaces ouverts (rues, places, parcs ou jardins), sont juxtaposés dans le paysage urbain. Ils donnent lieu à des formes non spécifiques qui peuvent présenter des caractéristiques particulières d’unité ou d’homogénéité formelles, classables sur la base de leurs caractères morphologiques homogènes.

En Italie en particulier, cette approche d’analyse de la forme urbaine a été introduit par les études "typomorphologique de Saverio Muratori et de Aldo Rossi. Dans ce cours seront introduits les termes et classifications, qui font partie des résultats de ces recherches sur la forme urbaine.

Lire plus

Syllabus

  • PANERAI, P., CASTEX, J., DEPAULE, J.C. (1995), Formes Urbaines. De l’îlot à la barre. Parenthèse, Marseille.
  • ROSSI, A. (2016, 1ère éd. 1966, en italien), L’architecture de la ville, InFolio, Paris. RONCAYOLO, M., PAQUOT, T. (1992), Villes et civilisation urbaines, Paris, Larousse. RONCAYOLO, M. ( 1992), Lectures de villes. Formes et temps, Marseille, Parenthèse. RONCAYOLO, M. (1988), La ville entre la matière et le social, Villes en parallèle, n.12-13, interview de G.Burger et P.Genestier, pp.42-59
Lire plus